La France figure parmi les trois premiers pays les plus sportifs au monde. Malgré ce bon classement ainsi que le nombre de sportifs professionnel, le rodéo est un sport qui n’existe pas. Cette discipline n’est pas encore pratiquées par les Français sous forme de fédération. Mais par contre il est possible en tant que loisir de monter sur un simulateur.

Le début du rodéo en Amérique

Apparu pour la première fois aux États-Unis, ce sport voit un cavalier monter sur le dos d’un taureau ou d’un cheval qui se comporte sauvagement. Pour plus de précession, le rodéo est apparu au temps des cow-boys. Ces derniers ont pris cette activité comme un pur passe-temps après une longue journée à paitre le bétail. Au fil des années, le rodéo a commencé par attirer la foule et devenir une activité sportive à part en entier. Ce sport est même apparu dans tous les films de westerns au fil du temps. On compte désormais de nombreuses fédérations qui organisent régulièrement des concours de rodéo sur le territoire américain.

Huit secondes à tenir sur la bête

Généralement, le cavalier d’un rodéo doit monter un taureau enragé de plus de 800 kg qui fera tout ce qu’il faut pour l’éjecter de son dos. Le cow-boy doit tenir le coup pendant 8 secondes au minimum en se servant d’une seule main. Il faut admettre que ce jeu est à la fois difficile et dangereux. Pour réussir, le cavalier doit combiner la force à la souplesse tout en agissant avec beaucoup de finesse.

Certes, il est possible de tenir longtemps au dessus de la bête. Par contre, il faut aussi faire attention pendant la descente. Plus précisément, l’animal est plus facile à monter vu qu’il se retrouve dans un enclos qui ne lui permet pas de bouger librement. C’est au moment de la descente qui est le plus dangereux. Cela est aussi le cas si le taureau arrive à se débarrasser de son cavalier. Effectivement, l’animal peut parfaitement donner un coup de cornes ou un coup de patte à ce moment et cela peut être dangereux pour le cavalier. Malgré les recommandations des fédérations concernant le port de casque pendant un rodéo, la majorité des cow-boys préfèrent jouer sans cet accessoire.

Trouver une fête pour essayer

Il existe des astuces pour ne pas s’entrainer et se faire mal. En effet les cow-boys utilisent des simulateurs. Ces engins mécaniques remuent dans tous les sens.  Ils ont pour nom rodéo mécanique et il est possible d’en voir quelquefois en France. Il faut en louer un pour s’amuser et  il arrive que certaines fêtes de villages en possèdent. Il est conseillé de tenter sa chance sur cette attraction remuante et voir combien de secondes il est possible de tenir dessus.

Pour les fanatiques du rodéo, il faudra aller pendant les vacances voir un festival aux USA pour admirer les prouesses des candidats.