Cuba ne s’est pas fait connaître grâce à sa gastronomie. Le pays ne possède, à première vue, pas suffisamment de spécialités pour attirer les fines bouches. Pourtant, la légèreté même des aliments en fait son charme. Assez proche tout en étant éloigné des plats célèbres, la cuisine cubaine rallie tous les goûts.

Découvrir les diverses manières de déguster le riz à la façon cubaine

Il faut en parler, car le plat de base en est plein. En effet, le Moros y Cristianos se compose de riz blanc accompagné de haricots noirs. Parfois, les haricots sont rouges et il y a de la viande. Ce plat est accessible à tous, car il est bon marché. En fait, il possède une symbolique liée à l’histoire du pays. Les haricots représentent les Maures conquis par les chrétiens : le riz blanc. Ce dernier va avec du poulet et beaucoup d’épices dans l’arroz con pollo. Les trois restent les ingrédients principaux, mais chacun l’agrémente selon ses convenances. Le cumin, l’origan, l’huile d’olive et le safran parfument inévitablement le plat. Le picadillo, quant à lui, met plus en avant le bœuf haché. Cependant, il se mange avec du riz blanc agrémenté de haricots noirs, ce qui permet de balancer les saveurs.

Faire le plein de protéines grâce aux délicieuses variétés de viandes

La façon la plus célèbre de cuisiner la viande de bœuf se retrouve dans le mets appelé ropa vieja. Il s’agit d’un repas de fête. La viande est effilochée avant d’être longuement et doucement cuite dans un bouillon. Il est facile d’en trouver dans des restaurants. En fait, le cochon est bien plus populaire dans le pays. Les vacanciers y goûteront sûrement lors d’un séjour à cuba car on en trouve dans tout. Rôti, grillé ou dans un sandwich, les Cubains raffolent du cochon. Voici un autre animal, moins commun, qui est délicieux dans ce pays : le crocodile. Toutefois, pour y goûter, il faut se renseigner et se rendre dans le sud de Cuba. Il est impossible de parler de la nourriture cubaine, sans mentionner les fruits de mer. Auparavant, cette excellente chère était réservée à l’exportation et à l’usage étatique. Vous pouvez visiter le site d’un spécialiste du voyage pour en savoir plus sur les spécialités culinaires au pays du Che.

Les fruits s’incrustent dans tous les moments du repas à Cuba

Cuba fourmille de fruits frais. Les habitants de l’pile ont appris à les cuisiner et à les incorporer dans divers plats. L’ananas, par exemple, peut se retrouver en sauce, en accompagnement d’une langouste. Il tient la vedette quand il est farci. Les spécialistes le fourrent de viande hachée ou de jambon. Il faut dire qu’un séjour à cuba représente une occasion de faire le plein en fruits frais. Le jus d’une orange va servir à assaisonner le Yuca con Mojo. Il s’agit de manioc sauté, qui se marie parfaitement avec le porc rôti. La banane plantain, pas à proprement parler un fruit, se déguste croquante en chips ou avec des plats plus consistants. Elles deviennent alors des mariquitas ou des tostones, selon leur épaisseur. Plus simplement, les touristes seront ravis face à la grande variété de jus de fruits frais à leur disposition.