L’intérêt porté aux activités dramatiques comme les spectacles permet de se poser des questions sur le public. Jeunes spectateurs disciplinés et attentifs ou plèbe bruyante, comment se comporte souvent nos très chères têtes blondes ou brunes ?

Là encore il est difficile de reconstituer l’attitude d’un public composé d’enfants. Les séances dramatiques sont diverses et variées, par exemple l’art magique supposent un public avec une participation évidente, alors que les marionnettes demandent le silence.

L’état finance les spectacles

La prise en charge par l’état des activités dramatiques par l’intermédiaire du statut d’intermittent du spectacle ou encore par les subventions conséquentes versées aux compagnies se conçoivent régulièrement.

Les familles sont nombreuses à vouloir assister aux représentations d’autant plus lorsque les places sont gratuites. Ceci grâce à la générosité de notre société. Espérons que le statut d’intermittent ne disparaisse avec la négociation de l’Unedic. Car il faut trouver de l’argent, et malheureusement les artistes pour le jeune public risquent d’en faire les frais.

Jadis, ce n’était pas ouvert à tous

Il faut savoir que les jeunes spectateurs d’une soirée au temps jadis était particulier. Durant les années l’espace des gradins en théâtre était réservés aux seuls personnes répartis selon leur rang social, maintenant cela a évolué et merci à la société actuelle. Des sièges aux gradins supérieurs, composait en général l’ensemble d’une foule bariolée que les premières lignes nous invitent pourtant à imaginer comme un corps social momentanément uni au détriment des exclus de ce monde.

Le calme était nécessaire car les micros n’existaient pas. Qu’aucune mal intentionné ne vienne s’asseoir en faisant du bruit en cours de spectacle. Celui qui plaçait les gens faisant en sorte que les gens ne passent pas devant le nez d’autres et il ne conduisait personne à sa place pendant que les acteurs étaient en scène. Il fallait laisser se dérouler les séances tranquillement pour le bien des artistes.

Le rôle de l’acteur face à son jeune public

Être là, plaire ou déplaire du spectacle enfants présenté en région  Bourgogne comme dans le département de la Saône-et-Loire. Intéresser dès qu’il entre en scène, même quand il veut passer inaperçu, il doit meubler sa place dans l’espace, se rendre nécessaire. Le corps de l’homme est l’instrument dont se sert la pensée humaine pour parler. Il ne s’agit donc plus d’en vouloir au public, le soir où il n’a pas de talent. Il vaut mieux s’interroger.

Il n’est pas toujours en état physique et psychique en spectacle enfants de le faire. Mais il doit s’y employer du mieux qu’il peut en développant quotidiennement sa dextérité. Il y a des jours où, quoi que l’on fasse, « on n’y est pas ». « On ne sent pas le public. » On joue mal. Ces jours sont sans magie . Ça peut y arriver plus que le public n’y pense, mais l’artiste de quel que soit le lieu et l’heure ou il intervient  doit cacher son jeu.  En effet qu’il se produit en Auvergne lors d’un spectacle pour enfants à découvrir, il doit être à la hauteur